Pigments (EP)

Anna Kova


30/09/16

Sound Sculpture Records / Faithful

8
Par le 09 octobre 2016

Anna Kova est de retour avec un nouveau disque entièrement réussi, Pigments, deux ans après le précédent My Heart Ain’t Wrong qui était déjà à l’époque des plus prometteurs. Après avoir posé sa voix si singulière et particulière sur le tube « All In You » du duo électronique français Synapson, la parisienne nous emmène maintenant dans son univers soul/pop en solo, entre sensibilité et émotion. Une digne représente à en devenir de notre paysage musical hexagonal à l’international.

anna-kova

La guerre est déclarée dès les premières notes du disque avec « Ride« , véritable torrent épique servant de socle confortable à la voix soul et puissante de Anna Kova. Atmosphère tribale et production millimétré de son compère MIM sont au rendez-vous sur ce premier titre, qui n’est pas sans rappeler au passage l’univers des australiens Hiatus Kaiyote. Vient ensuite la sublime ballade « Believe » que nous avions déjà eu le plaisir d’admirer et retenir depuis quelques mois sur la toile et en live à La Cigale en juin dernier. À la fois touchant, fédérateur et libérateur, le plus calme et le plus fort single de cet EP.

« Bad Enough » nous renvois ensuite à une leçon de groove radical, débutant d’abord sobrement avec des nappes de synthétiseurs à la rythmique hip-hop avant de grimper progressivement jusqu’à en arriver à un flow ravageur et impeccablement travaillé après le premier refrain  par la jeune femme. D’un rythme vocal excellent à la frontière des mondes hip-hop et jamaïcain, une claque ! Notre belle chanteuse n’a absolument rien à envier à ses consorts américain, faisant preuve d’une grande maturité autant musicale que vocale. « No One » après, nous démontre toute la beauté et la sensibilité de l’univers d’Anna Kova à travers un morceau au caractère virtuose riche en rythmique et à la performance de chant toujours plus grande. Enfin pour finir, « All I Got » clôt de la plus belle des manières ce court format dans une ambiance ralentie voir planante, les choeurs nous emportant haut et loin dans le ciel.

Marquée par des inspirations aussi larges qu’exigeantes (Snarky Puppy et The Roots en tête), on retrouve sur ce disque une patte originale entre pop, soul, jazz et hip-hop de très bon goût et surprenante. Les chansons de Pigments sont elles, large d’univers, en comparaison au précédent disque plus marqué par l’empreinte pop/soul. Le seul bémol viendra peut-être des mélodies quelques fois répétitives, manquant parfois de largeur et de générosité, qui n’enlève cependant rien à la qualité artistique d’Anna Kova.

En résumé, un bon disque, du bon boulot et une grosse découverte pour une artiste qui semble savoir exactement ou elle va (et c’est plutôt rare). Nous vous invitons à la découvrir à votre tour, pour ce qui est du live, rendez-vous prit le 25 novembre prochain à la Maroquinerie de Paris.

, , , , , , , ,