Shikantaza

Chinese Man


03/02/17

Chinese Man Records

8
Par le 22 février 2017

Formé en 2004, Chinese Man, un collectif de hip-hop français originaire d’Aix-en- Provence extrait ses influences dans un mélange hybride entre le hip-hop, la musique du monde et l’électro. Composé des DJs : Zé Mateo, High Ku et du beatmaker SLY, le collectif sort l’album Shikantaza il y a environ une semaine, cinq ans après leur dernier album Racing with the Sun, inutile de dire que celui-ci était grandement attendu. Ce nouvel album aux notes orientales a pour but de rediriger ses auditeurs vers un état de sérénité intérieure. Je peux sincèrement affirmer que cela a fonctionné sans l’ombre d’un doute pour moi. C’est définitivement le genre d’album que vous vous devez d’écouter dans sa totalité dans n’importe quelle humeur et votre état sera dès lors changé, vous serez plus détendu.

1346568-groupe-chinese-man-forme-trois

Beaucoup d’influences de styles différents composent Shikantaza, comme à l’habitude d’ailleurs: le hip-hop, ambiant, jazz, funk, soul et même quelques sons indiens. C’est l’assemblage idéal pour le repos ou plutôt la fête d’une fin de mois de février plus ardu.  L‘album est un vrai mix de genres, ce qui en fait son atout principal. Nous sommes séduits. Plusieurs artistes tels que Kendra Morris, Dillon Cooper, Mariama, Taiwan MC et plus encore se sont aussi joints à cette partie de plaisir pour assurer une variété de collaborations qui sauront vraiment vous plaire. Je vous laisse découvrir l’album et ses bienfaits par vous même. Quelques coups de cœur perso : «What You Need», «Liar», «L’Aurore» et «The New Crown» dû à mon léger (gros) penchant pour le rap mais prenez la peine de l’écouter de A à Z et je vous promet un état d’âme gravement «pépouze».

, , , , , , , , , ,