Jesse Mac Cormack : la poésie folk canadienne

Par le 25 septembre 2016

Jesse Mac Cormack fait parti de ses nouveaux visages prometteur de la scène indie. Digne héritier des Nick Drake et Jeff Buckley, le montréalais de 27 ans porte avec lui deux EPs très réussi signé chez Secret City Records, label de Suuns, Patrick Watson, Owen Pallett ou encore The Barr Brothers. Découverte.

jesse-mac-cormack_after-the-glow_ep-cover_small

Chanteur, compositeur et producteur, Jesse Mac Cormack a collaboré avec plusieurs artistes de l’excellente scène musicale montréalaise comme la chanteuse et harpiste Emilie Kahn avec son projet Emilie & Ogden. Son nouvel EP After The Glow est lui, surprenant. Dépoussiérant la musique folk, le québécois nous surprends de par son sens de la mélodie qui rappelle ses compatriotes Half Moon Run et un soin tout particulier à l’imagerie qui accompagne son projet, se posant en nouveau héros contemporain du genre. Grande grande classe. Plus magnétique et électrique que son précédent disque Crush, la qualité n’en est pas moins meilleure, se frottant aisément à la fois aux sonorités blues et à l’électronique. Bouleversant d’intimité, on se laisse volontiers emporter par « Repeat », danser aisément sur les rythmes effrénées de « Never Enough » avant de se quitter sur la voix déchirante d’authenticité à la teinte soul de son chanteur avec « Death Row ».

Après avoir accompagné Lou Doillon ou bien Sophie Hunger chez nous en France, il est de retour cet automne à l’occasion du MaMa Festival à Paris le mercredi 12 octobre prochain pour le 10e anniversaire du label Secret City Record dans l’ambiance tamisée des Trois Baudets. L’occasion de découvrir son univers très personnel et touchant. Un rendez-vous à manquer sous aucun prétexte.

 

, , , , , , , , , , ,