Les baisers hantés de Ghostly Kisses

Par le 16 février 2016

Il s’en passe des belles choses de l’autre côté de l’Atlantique. Jusqu’ici, Ghostly Kisses c’était tout d’abord deux mots mis ensemble par le poète américain William Faulkner et le titre d’une pièce mise en scène par le réalisateur/compositeur québécois Dragos Chiriac. Depuis une poignée de mois, c’est maintenant le mariage musical avec l’artiste Margaux Sauvé à la voix bouleversante et ancienne violoniste qui officiait dans le groupe Émeraude. Elle forme donc se désormais duo avec Chiriac.

Artisan d’une bulle électronique aérienne et épurée à la limite du minimalisme, Ghostly Kisses a dévoilé jusqu’ici seulement trois envolées sonores dont le classieux « Such Words » qui nous emmène lui, dans un voyage lointain entre la production millimétrée de Dragos ainsi que les notes douces au violon et la voix très juste de Margaux. Quelque part entre l’alliage vocal sensible de London Grammar et l’esthétique instrumentale épurée de Beach House.

Affolant les compteurs aux États-Unis en se hissant dans le top 10 des écoutes sur la plateforme streaming Spotify, le duo nous hante avec ce projet. À suivre attentivement avec pourquoi pas, un disque pour bientôt on espère.

, , , , , , ,