Francos 2016 - Carnet de bord #2
La Rochelle

Par le 16 juillet 2016

Longue journée pour ce deuxième chapitre de nos aventures aux Francofolies de La Rochelle. Au programme, un très sympathique déjeuner en compagnie de nos amis du Rock In Loft avec des showcases et un tas de découvertes que l’on vous partagera bientôt mais aussi une pléiade d’artistes coups de coeurs avec notamment Jain et Feu! Chatterton sans oublier un crochet par le Théâtre Verdière pour y découvrir Minuit. Carnet de route de ce deuxième jour avec notre avis et en image.

Petite ballade sur le vieux port de La Rochelle pour débuter ce vendredi et arrêt du côté de la Brasserie Des Dame située à quelques mètres du festival pour le fameux Rock In Loft dématérialisée pour l’occasion dans un bar et non un appartement. Notre top 4 de cette série de showcases sera en premier lieu Arcole suivi de AthenaisRusty Bells et enfin Louis Arlette. Bientôt les interviews pour en découvrir sur chacun. On remerciera Virginie et Carole pour ce chaleureux accueil, à la fois convivial et rempli de belles trouvailles.

2V5A4894

Suite de notre trajet ensuite quelques mètres plus loin jusqu’au Théâtre Verdière pour y découvrir Minuit. Emmené par Simone Ringer et son frère Raoul Chichin, on embarque rapidement avec eux dans un univers fantastique, groovy et avec des traits communs évidents aux Rita Mitsouko bien évidemment. Encore un peu méconnu, le groupe grimpe pourtant les échelons avec aisance et une vitesse de croisière importante : lauréat des Inrocks Lab et signature chez Because Music (Christine & The Queens, Selah Sue). En live, la jeune formation parisienne ne fait pas dans la demie-mesure avec un show très bien rodé et des musiciens de talents. Une belle surprise de ces Francofolies !

2V5A4929

Direction ensuite la scène JL Foulquier pour ce qui sera une longue et belle fête en communion totale entre les artistes de ce jour et le public. Pour débuter, un hommage aura été rendu aux victimes des attentats de Nice à qui nous pensons évidemment fort avec une minute de silence, respectée à la lettre par les quelques 12.000 personnes présente dès 18H00 sur l’Esplanade entre les deux tours de La Rochelle.

Jain ouvre le bal dans la joie et la bonne humeur. Certainement l’une des artistes les plus attendues du line-up du jour avec Louise Attaque, la jeune femme assure le show dans sa robe noire à col blanc made in Agnès.B accompagné de ses fidèles machines et sa guitare, seule en scène. Il ne lui faudra qu’une petite fraction de seconde pour embarqué avec elle l’entièreté du public, tant dans le groove sur-efficace mais aussi par sa joie contagieuse. Son premier disque Zanaka est un véritable succès, de « Come » à « Heads Up » (qu’elle traduira en hommage à Nice d’ailleurs) en passant par « Makeba« , un concert qui fait du bien et une artiste bienvenue à l’opposé de la masse populaire de la veille.

2V5A5076

Place ensuite à Feu! Chatterton de fouler les planches de la Grande Scène et de quelle manière ! En pleine forme pour cette soirée, la bande de pote parisienne déroule sur un tapis rouge leur récital de Ici le jour (a tout enseveli) dans une ambiance chaleureuse. Avec un chanteur aux pas de danses ravageurs, une setlist parfaitement construite et des textes qui prennent aux tripes, on dansera sur « Boeing » et « La Malinche », on frissonnera avec « La Mort dans la Pinède » et « Côte Concorde » et on s’envolera pendant la petite heure de concert du quintette avec joie “oh oui!“. Copie parfaite, la boucle est bouclée, définitivement LE meilleur groupe de rock/pop français et lyrique de cette année.

2V5A5281

Nous nous accorderons une petite pause ensuite au Café Pollen, nouveau lieu de vie pour les professionnels et et médias au bord de l’eau pour apprécier tranquillement le concert efficace et ingénieux d’Ibrahim Maalouf retransmis sur les écrans de France Inter pour l’occasion.

Séverin se dévoilera ensuite le temps de quelques morceaux durant le changement de plateau avant de laisser place au duo Aaron. Assez déçus du dernier album We Cut the Night, il était temps pour nous de découvrir ce que donnait se dernier en live. Et la conclusion est mitigée, malgré une installation lumière excellente et des musiciens très bons, les ré-arrangements du meilleur de leur répertoire nous laissera perplexe. Il ne faudra pas nier cependant la grosse efficacité des tubes du dernier disque, notamment « Onassis » et « Blouson Noir » évidemment. Une impression mitigée, en tant que fans de la première heure des deux français. On appréciera aussi quand même les notes pour le coup “grave“ des « Seeds of Gold » ou bien « U-Turn (Lili)« .

2V5A5413

Cette soirée s’arrêtera là pour nous, ayant déjà vu Louise Attaque il y a peu et moyennement adepte du genre malgré des bons souvenirs de la prestation à Clermont-Ferrand…

 

, , , , , , , , ,