Printemps de Bourges 2014 : Vendredi

Par le 16 mai 2014

Après la veille, beaucoup de pop et de rock avec notamment Metronomy et Détroit c’est reparti pour un tour. Compte-rendu de notre journée du vendredi sur le Printemps de Bourges en image et avec nos impressions.

Notre périple journalier commence en douceur avec notre petit coup de coeur régional (venant de Lyon) Pethrol. Le groupe nous offre un live très énergique et bourré d’intensité avec les titres du premier EP Golden Mean et un jeu de lumière sur scène très intéressant. Nous filons ensuite dans l’autre salle du 22, à l’Est cette fois pour aller voir un de nos autres coups de coeurs de la programmation, les petits Kid Wise. Depuis notre escapade parisienne en novembre dernier aux Trois Baudets pour aller les applaudir, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont bien grandis et ils en font du chemin depuis, dotés d’un nouveau jeu de scène conséquent, nous ne pouvons rester qu’en admiration devant l’évolution (très) rapide de la bande d’amis toulousaine. Nous avons d’ailleurs eu l’occasion d’entendre en live un premier extrait de leur nouvel album qui est actuellement en préparation, un bel avenir s’offre à eux.

10296435_10202977044980761_5325778946277078871_o

Kid Wise – © Mathilda Cabezas

Petite pause ensuite, le temps d’enchaîner quelques interviews dont justement Kid Wise et bien d’autres que vous retrouverez très bientôt et une petite escapade dans la ville de Bourges avant de repartir de plus belle quelques heures plus tard…

Retour sur le festival ensuite et direction le Palais d’Auron pour retrouver Emilie Simon (photo de couverture © Mathilda Cabezas) pour découvrir une partie de son dernier album Mue et apprécier avec beaucoup de plaisir les singles de ses anciens albums notamment avec Désert ou encore Graine d’étoile. Nous patientons tranquillement ensuite l’entrée en scène de Julien Doré, auteur d’un très bon troisième album avec Løve. Après une bonne attente, c’est dans une grande communion avec le public (son public en somme) que le show commence, à noter une très bonne mise en scène et des excellents musiciens pour l’accompagner sur les planches avec notamment une partie d’OMOH (dont nous vous avons parlé il y a peu) et le guitariste Arman Melies.

Notre chemin continue avec la bande Nantaise Pegase et leur dream-pop rêveuse et terriblement addictive. Le live est très bien construit, peut-être un poil long à se mettre dedans, le groupe nous aura emportés sans problème au fil des chansons d’Out Of Range à Ladybug, un grand plaisir. Enfin, pour bien terminer cette longue et grande journée, c’est avec Mikhael Paskalev que nous avons décidé de terminer ce petit programme “concerts“ du vendredi, malgré la légère foule présente, nous prenons un véritable plaisir devant le folk-blues dépouillé et accrocheur du Norvégien.

IMG_5494

Pegase – © Thomas Saminada

, , , , , , , , ,