Rencontre avec Electric Guest

Par le 04 juin 2013

Il y a deux mois maintenant nous avions rencontré les Californiens d’Electric Guest lors de leur passage au Transbordeur à Lyon. L’occasion de poser quelques questions à Matthew Compton, batteur du groupe quelques heures avant de monter sur scène.

Quelles sont vos impressions du concert de ce soir, à Lyon ?

J’ai hâte ! C’est notre premier concert à Lyon dans le cadre de cette tournée. Nous avons déjà joué à Lyon précédemment mais à des endroits d’aujourd’hui.

Vous savez que les français vous adorent !

Oui, c’est super ! C’est vrai que nous sommes beaucoup venus en France, peut-être 10 ou 11 fois cette année, c’est fou ! J’ai même l’impression que nous avons plus joué en France qu’aux States !

Nous avons fait Paris, Marseille, Lyon, Nice … Je ne me souviens pas de tout, c’est la fatigue ! (rires)

Comment était votre expérience avec Danger Mouse ? 

C’était génial ! Nous nous connaissons depuis un moment, nous étions déjà amis avant de décider de travailler ensemble sur cet album. Nous avons partagé des influences et des goûts musicaux communs, mais aussi la façon dont les instruments ont été enregistrés… Nous avons partagé les enregistrements entre la maison et le studio, c’était très décontracté comme manière de travailler, nous étions en studio durant quelques semaines, puis nous nous interrompions pendant qu’il travaillait sur d’autres projets, c’était par intermitences. Ça nous a pris un moment, mais c’était vraiment bien, une super expérience ! C’était important pour nous de tout faire ensemble, car nous étions plus axés sur le rock, et lui incitait plus à la modernité, mais c’était vraiment génial comme collaboration !

Il vous a donc beaucoup apporté pour vos nouvelles chansons, et votre façon de travailler ?

Oui, il s’est occupé de toutes les finitions, les arrangements, il nous a même aidés un peu dans la production, il a été super, vraiment.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur « Good America », votre prochain EP ? Quelles différences musicales y a-t-il avec votre précédent album ?

Oui, il y aura donc deux chansons, que nous voulions enregistrer, sur lesquelles nous avons travaillé pendant que nous enregistrions cet album, parce que nous avons eu du temps depuis que nous avons fini la précédente tournée, donc c’était un moyen pour nous de faire encore de nouvelles choses.

Comment vivez-vous cette célébrité soudaine ?

Oh vous savez je ne pense pas vraiment que l’on se rende directement compte de notre popularité durant les concerts par exemple, parce que nous jouons toujours dans de petites salles depuis un moment, même durant les festivals, car aux nous jouions déjà dans de grands festivals aux États-Unis durant notre première année en tant que groupe, donc c’était vraiment génial.

Nous avons eu beaucoup de chance avec notre premier single This Head I Hold qui a eu beaucoup de succès à la radio, mais la réalisation de l’album n’a pas été si rapide, donc je ne pense pas que le succès nous ait réellement pris de court.

Quels sont vos projets pour le futur ?

Faire un autre album ! (rires)

Nous rentrons chez nous dans deux semaines, et puis nous avons quelques concerts de prévus aux états-unis cet été, mais la plupart du temps nous travaillerons sur l’album.

Electric_Guest_2012_Press_Shot_2012

Pouvez-vous nous en dire plus sûr votre chanson This Head I Hold, votre plus gros succès jusqu’à présent ? 

C’était la première chanson écrite pour l’album, nous l’avons faite majoritairement chez nous, dans notre salon. Le piano utilisé est un gros piano rose, qui est au milieu de mon salon entre un canapé et ma télé ! (rires) Pour la batterie, elle a été enregistrée en une seule prise, dans un petit studio dans lequel j’ai mon instrument, et pareil pour la voix !

Mais cette chanson est vraiment pop, le reste de l’album est plutôt sombre, j’avais un peu peur que ça n’aille pas ensemble, mais je pense finalement que c’est une bonne chose d’avoir un mélange de plusieurs styles, c’était un vrai enjeu pour nous d’avoir de plusieurs styles sur notre album.

Avez-vous prévu d’ajouter de nouveaux instruments sur votre prochain album ?

Oui, nous aimerions vraiment nous libérer des versions albums, pour en faire quelque chose de plus libre, plus adapté a la scène, avec de nouvelles sonorités. Nous avons rencontré des groupes cet été, dont les chansons en live étaient originales, surprenantes et vraiment géniales, et nous aimerions nous en inspirer.

Ces nouveaux groupes font donc maintenant partie de vos nouvelles influences musicales ?

Oui, vous savez, je change très souvent d’influences musicales, j’ai par exemple passé les 6 dernières années à écouter de la vieille musique française, je suis un grand fan de Serge Gainsbourg,  Michel Collombier, tous ces artistes des années 70 qui ont beaucoup écrit… J’écoute toujours de ces « vieilles » musiques, mais également des choses plus récentes…

Je connais les groupes français récents tels que Phoenix, Breakbot, mais pas tellement de petits groupes, même si j’aimerais beaucoup, mais c’est vraiment dur de réussir à tout écouter en temps réel.

Votre chanson préférée en ce moment, que vous écoutez le plus ?

(longue hésitation) Je dirais qu’en ce moment j’écoute pas mal de classiques, et puis des artistes américains comme Brad Paisley, un guitariste qui fait de la country, qui est très aimé aux US, et LL Cool J avec leur chanson Accidental Rascist, une chanson dont les paroles sont vraiment dures, qui parle des relations entre les WASP et les Noirs Américains dans le Sud des Etats-Unis ( http://www.youtube.com/watch?v=FTzRJ3cpTTI ) . Ils ont ensuite pris la décision de l’enlever de l’album, et face à la contestation des fans, elle a été remise, ce qui fait qu’en ce moment cette histoire fait polémique aux US.

Avez-vous un rituel en particulier avant de monter sur scène ?

D’habitude avec le groupe nous faisons des échauffements vocaux, on s’étire aussi beaucoup à chaque fois, une sorte de yoga, nous sommes Califoniens ! (rires)

Un dernier mot pour vos fans français ?

Venez nous voir ! Et puis venez écouter nos nouvelles chansons, en espérant que ça vous plaise ! (rires) Oui, je suppose que c’est tout pour le moment !

Remerciement à Cynthia de chez Because pour cette l’interview.

, , , , ,