Rencontre avec N U I T

Par le 20 juillet 2016

Leur musique dépasse désormais les frontières de leur Normandie natale. Le projet N U I T a été créé en 2014 par 4 musiciens, réunis par une envie d’expérience musicale et graphique. En 2015, ils donnent leurs premiers grands concerts et sont sélectionnés aux Inouïs du Printemps de Bourges ainsi qu’au Festival Chorus – premiers coups de projecteurs sur leur électro sombre ouvertement inspirée du groupe de rock canadien Suuns. Après un premier EP intitulé « Enjoy the Night », ils s’apprêtent à sortir leur second court format Looking for Gold. « Another One » est le premier single de ce nouvel opus attendu pour l’automne. Depuis que N U I T est apparu dans la programmation des festivals les plus courus de la région, nous nous devions de les rencontrer. C’est à l’occasion du Rock Dans Tous Ses Etats (Evreux) que nous échangeons quelques mots.

Que diriez-vous si vous deviez caractériser le projet musical et artistique de N U I T ?

N U I T c’est de l’électro avec une petite base de pop, car il y a quand même quelques chansons avec du chant, mais qui laisse une grande place à l’improvisation, au freestyle. On ne s’interdit rien, au début ça peut être un peu pop et en studio on déstructure, on décompose, les choses prennent alors une tournure plus électro, un peu sombre, pas très dansante.

Nous sommes 4 musiciens producteurs, et nous participons collectivement à la création de nos compositions. Chacun de nous apporte des idées que nous assemblons jusqu’à obtenir une forme d’uniformité qui caractérise notre groupe. Et autour de notre noyau dur gravitent des graphistes, des vidéastes, des gens qui travaillent sur notre son en live et sur la lumière.

Quelles sont vos influences musicales et graphiques ?

Parmi nos influences communes on trouve Suuns évidemment, Archive, Portishead, James Blake même si on l’aime moins sur son dernier album.

Vous êtes un jeune groupe et pourtant vous êtes déjà à l’aise sur scène, comment expliquez-vous cette présence scénique ?

Le groupe est assez jeune mais nous venons tous de différentes formations musicales. [ndlr : Gaétan est par ailleurs le batteur du groupe Aloha Orchestra]. Nos précédentes expériences de groupe nous ont permis de savoir aussitôt la direction que nous souhaitions prendre. Au-delà de la rencontre des instruments, N U I T est aussi la rencontre de différents univers qui se complètent et qui se nourrissent mutuellement.

Quel souvenir gardez-vous de votre première scène ?

Notre première scène avec N U I T c’était au Winter Camp Festival dans la salle du Tetris au Havre, c’est un super souvenir, c’était familial et ce fut l’occasion de nous présenter. Le public nous a réservé un bel accueil, Le Monde nous a honoré d’un beau papier, dès le lendemain le téléphone a sonné. C’est à partir de là que les propositions de dates sont venues.

Vous avez sorti un premier EP en 2014, Looking For Gold en sera-t-il la continuité ?

Ce deuxième EP est plus à notre image. Le 1er n’était pas un coup d’essai mais il nous a permis d’apprendre à nous connaître en tant que personnes mais aussi en tant que musiciens. Il était plus ou moins déjà composé puisque nous sommes partis de compositions que nous avions chacun de notre côté, le travail en studio nous a permis de les peaufiner. Pour ce 2ème EP, nous sommes directement allés en studio en commençant de zéro. Il n’y a pas eu d’éléments que nous avons ramenés de nos passés respectifs, nous nous sommes juste laissés porter par notre énergie et nos envies. C’est pour cette raison que nous considérons Looking For Gold comme plus abouti, il est aussi plus produit et va plus dans la direction dans laquelle on a envie de se retrouver, quelque chose de sombre mais avec une subtilité et une finesse.

Une tournée est elle prévue pour accompagner la sortie prochaine de votre EP ?

Aucune tournée n’est prévue pour le moment, nous avons des projets en studio et des commandes à honorer avant cela. Nous venons de signer avec la maison d’édition Universal pour créer des contenus pour le cinéma, la publicité, etc ; notamment une création pour un musée qui est actuellement en pourparlers.

Des envies de collaboration ?

Ça va se faire, d’ailleurs sur notre nouvel EP il y a un morceau où Mattic, qui a accompagné Wax Tailor, chante quelques phrases. Notre fantasme serait de collaborer avec Sunns.

Votre titre du moment

Instrument de Suuns et la reprise du titre SOS de ABBA par Portishead.

©Mickaël Liblin

Site Officiel | Facebook | Youtube

, , , , , , , , , , , , , , ,