« Rhum & Ginger Magic » : le nouveau clip de Keep Dancing Inc

Par le 22 septembre 2017

On vous avait déjà longuement parlé des petits génies de Keep Dancing Inc (leur portrait ici), ambassadeurs du « cold zouk », une appellation inventée de toute pièce pour définir leur style de musique, arty et kitsch. Depuis notre rencontre, Charles de Cabarrus (voix, guitare, clavier), Louis de Marliave (guitare) et Joseph Signoret (clavier, basse), vingt ans de moyenne d’âge, ont étoffé leur CV. Soutenus à leurs débuts par Chilli Jesson des Palma Violets ou Flavien Berger, ils peuvent désormais compter sur Etienne Daho qui leur a tiré le portrait au MIDI Festival 2016 (photo en couverture de l’article) et ne manque pas une occasion de parler d’eux dans les médias. Ces deux dernières années, ils ont donné plus de 50 concerts, fait les premières parties de Mykki Blanco, Parcels, LUH et tourné en Angleterre tel un groupe de « madchester » (jeu de mot entre « mad » et Manchester), avec disent-ils « une stratégie internationale d’exportation ».

Les kids de Keep Dancing Inc séduisent autant par leur charme adolescent que leur pose juvénile. Ils dévoilent aujourd’hui le clip de leur nouveau single « Rhum & Ginger Magic ». Mélodie imparable à la Phoenix et chant traînant à la Morrissey, ils s’imposent en dignes héritiers d’une french pop classe et raffinée. Les copains de Salut C’est Cool proposent ici « un clip de type professionnel », dérive nocturne et alcoolisée, à vélo, dans les rues de Paris. Filmé en partie en close-up, le clip reprend les codes de la vidéo vintage proposée sur leur mini-tube « Life Goes On » et multiplie les images nostalgiques des endroits qu’ils aiment fréquenter.

« Les histoires pourries qu’on raconte sont des histoires vraies. C’est des trucs qui nous arrivent quand on sort trop tard le soir. »

Leur nouveau mantra ? Never ending teuf ! Nouvelle déclinaison du facteur fun, leur philosophie, inspirée d’un certain Devonté Hynes, soit comment prendre son pied sans se prendre au sérieux. Charles se souvient : « Il m’a beaucoup influencé. Grâce à lui, j’ai compris que chacun écoute ce qu’il veut. On écoute du zouk si on veut écouter du zouk et on twerkera quand on aura envie de twerker. L’essentiel c’est de kiffer. » Ils ont pu toucher du doigt leur icône puisqu’ils ont mixé leurs nouveaux morceaux avec Daniel Lynas, son ingé son. Faut-il aller à New-York pour avoir un gros kick ? Ils répondront à cette question le 6 octobre, date de sortie de l’EP « Initial Public Offering ». Le groupe annonce conjointement son entrée en bourse et nous, on mise tout sur eux. All-in !

En concert le 16 octobre au Pop-Up du Label à Paris

, ,