Seramic : mystérieuse électro-soul

Par le 21 mai 2016

Seramic garde les cartes en mains. Très peu d’information sont disponibles sur la toile au moment ou nous vivons dans une époque de sur-information, l’artiste a d’ailleurs répondu à ce mystère de la plus simple des manières : “Je veux juste que la musique parle d’elle-même pour le moment.“. En voilà une bien belle réponse.

Ce que nous savons cependant de l’homme qui se cache derrière Seramic, c’est qu’il est basé à Londres et qu’il s’est formé à l’art musical depuis sa tendre enfance. « People Say » son premier morceau est une introduction fantastique dans son univers, avec une touche moderne comblée par des choeurs riches que l’on entend souvent à l’église. Références passées et actuelles, on y ressent des goûts prononcés pour Prince, Sly and the Family Stone ou encore Kendrick Lamar. L’artiste apportant sa touche personnelle et s’ouvrant lui-même une nouvelle voix dans l’industrie actuelle.

487528_1642085316055007_7443072673224530085_n

Moins mélancolique que « People Say » et « Waiting« , son dernier titre « Found » nous claque droit dans le coeur avec un groove irréprochable. Ici, Seramic dévoile un nouveau contour de “sa“ soul avec des échos riches et entêtants, bordées par des harmonies aux faux airs de gospel majestueux. Des résonances minimalistes alliées à des puissantes et multiples percussions, ce premier extrait de son EP à paraître le 17 juin prochain nous donne l’eau à la bouche avec une cadence accélérée et expérimentale que nous n’avions plus entendu depuis les débuts des américains Son Lux.

Côté artwork, l’artiste londonien nous captive avec trois différentes pochettes mystérieuses réalisées par différents artistes/graphistes mêlant habilement collage et formes géométrique. Comme sa musique, une savante combinaison parfaitement maitrisée. La suite, en juin.

En savoir plus :

Facebook I Twitter

, , , , , ,